Immobilisations et gestion des engins :

tout en même temps

Utiliser les valeurs immobilisées en dégageant du profit ! La comptabilité des immobilisations BRZ et la gestion des engins BRZ vous offrent, grâce au degré élevé d’automatisation, une solution optimale pour la saisie et la gestion de votre matériel et de vos immobilisations.


Facturer de façon fiable les appareils et les immobilisations avec la comptabilité des immobilisations et la gestion des appareils BRZ

Facturer les engins de façon fiable

  • Une base commune pour la gestion des engins et la comptabilité des immobilisations
  • Aperçu simple et rapide des dates de contrôle obligatoires, contrôles techniques etc.
  • Calcul détaillé des taux de facturation des engins pour les chantiers
  • Plusieurs taux de facturation des engins, pour les chantiers.
  • Différenciation entre coûts fixes (SEP, amortissement dégressif, assurance, etc.) et coûts variables (réparation, usure etc.)

La comptabilité des immobilisations BRZ et la gestion des appareils BRZ un soutien optimal

Le taux de facturation vous permet d'évaluer la rentabilité de la location eventuelle de vos engins.

La saisie des rapports d'engins peut être facilitée et automatisée (couplée avec les pointages Main d'oeuvre)

Toute modification du taux d'amortissement est répercutée dans le devis.


Facturation des engins au sein d’un groupe d’entreprises

Votre facturation d’engins prêtés par les différentes entreprises est chronophage et compliquée ? La gestion des engins BRZ est la solution à vos problèmes. La nécessaire facturation inter-entreprise se fait automatiquement.


Décisions d’investissement sécurisées

La base commune d’engins livre, en un clic, des données détaillées pour les décisions d’investissement :

  • Solde de la valeur comptable et calcul des coûts
  • Comptabilité des immobilisations et valeur de marché en comparaison directe
  • Résultats d’amortissement : amortissement théorique et amortissement réellement couvert
  • Résultats de réparation : coûts de réparation couverts calculés et coûts de réparation réellement occasionnés