Formulaire de contact
Carrière
Actualités
 :  Actualités 
 Les chroniques du Blog BRZ 
 Lutter contre l'absentéisme

Comment lutter contre l’absentéisme sur les chantiers ?

Généralités

Salariés absents, congés maladie et arrêts de travail, des fléaux pour l’employeur qui perd en crédibilité, en temps et également en argent.

À l’heure des « happy managers », des « team building », la question de l’ambiance au travail est au cœur du débat. Quelles sont les causes à l’origine de l’absentéisme des salariés ? Quelles catégories socio-professionnelles accusent le plus d’absence ? Quels moyens mettre en œuvre pour réduire la facture ? Le point sur les facteurs de l’absentéisme et les solutions pour lutter contre.


Bien comprendre le mécanisme de l’absentéisme pour en identifier les causes

Avant même de chercher les solutions pour réduire l’absentéisme au travail, l’employeur gagne à effectuer une analyse préalable du problème pour mieux en cerner les mécanismes.

  • 1ère étape pour réduire l’absentéisme au travail : l’analyse préalable

L’analyse préalable du phénomène consiste à établir des données chiffrées par catégorie. Tranche d’âge, nature du poste, niveau de salaire… autant de critères à prendre en compte pour établir un bilan fiable sur lequel s’appuyer.
À ce stade, des indicateurs précieux se dessinent déjà et éclairent l’employeur sur les mécanismes à l’origine des congés maladie et arrêts de travail à répétition observés au sein de son entreprise. Bon à savoir : le secteur du BTP et de la construction, juste derrière la santé et les services, est largement plus touché par l’absentéisme que les secteurs de l’industrie, des transports et du commerce. Un constat duquel tirer les conséquences appropriées…

  • 2ème étape dans la lutte contre l’absentéisme au travail : l’identification des causes

L’employeur qui dispose des résultats de son analyse préalable par catégories socio-professionnelles cerne d’autant mieux les causes de l’absentéisme de ses salariés. Les raisons invoquées sont soit d’ordre professionnel soit d’ordre personnel et – bonne nouvelle – l’employeur peut y remédier quelles qu’elles soient.

De manière générale et lorsqu’elles sont justifiées, les causes les plus fréquentes de l’absentéisme sont les suivantes :

  • Atmosphère de stress et mauvaise ambiance sur le lieu de travail
  • Charge de travail et pénibilité des conditions de travail
  • Maladies et accidents professionnels Maladies et accidents hors sphère professionnelle
  • Contraintes personnelles et familiales – garde d’enfants notamment

Réduire le taux d’absentéisme au travail : moyens d’action et erreurs à proscrire

L’employeur, une fois ses données chiffrées en main et les causes d’absentéisme identifiées, prend la mesure du problème afin de mettre en œuvre les moyens adéquats pour réduire la fréquence des congés maladie et arrêts de travail.

Des solutions simples et évidentes sont à sa disposition, et le résultat est souvent probant. Attention néanmoins à opter pour les moyens d’action adaptés.

  • Diminuer le stress au travail et améliorer l’ambiance : happy management et soutien psychologique sont des outils puissants pour remédier au stress et à la mauvaise ambiance. A noter, certaines sociétés de services se spécialisent dans ce type de prestations BtoB.
  • Favoriser de bonnes conditions de travail : un meilleur confort des conditions de travail réduit considérablement les absences du salarié. Ce moyen d’action passe autant par l’ergonomie des postes de travail – qui réduit d’autant mieux les maladies musculo-squelettiques – que par la réduction du temps de travail.
  • Prévenir plutôt que guérir : maladies et accidents – professionnels ou non – peuvent être évités en amont. Campagne de vaccination interne, services de santé au travail compétent et réactif et respect des normes de sécurité sont des mesures utiles à l’employeur dans le cadre de sa lutte contre l’absentéisme au travail.
  • Pour lutter contre les absences justifiées par des motifs personnels, l’employeur adopte des solutions au cas par cas. Par exemple, il peut envisager la mise en place d’une crèche d’entreprise pour réduire l’absentéisme des jeunes parents.

 

En tout état de cause, les erreurs à bannir : 

  • Le réflexe de la contre-visite médicale ne réduit pas l’absentéisme. Au contraire, la contre-visite médicale a tendance à culpabiliser le salarié et augmente le niveau de stress en entreprise.
  • La prime à la présence ne résout pas l’absentéisme. Lorsqu’elles sont mises en place, les primes de présentéisme ou primes d’assiduité doivent être maniées avec agilité.

En résumé, les solutions à mettre en place pour lutter contre l’absentéisme au travail

  • La communication est sans aucun doute la meilleure arme pour réduire l’absentéisme. Communiquer lors de l’entretien de retour au travail après maladie, mais aussi tout au long de l’année. Une bonne communication aide l’employeur à comprendre les problématiques de ses salariés tout en instaurant un climat de confiance.
  • Récompenser plutôt que sévir, cette stratégie est souvent gagnante. Si la contre-visite médicale systématique est à proscrire, attention néanmoins de ne pas abuser des primes à la présence. En tout état de cause, le management doit conserver une stratégie ferme.
  • Tout au long de la stratégie de l’employeur visant à lutter contre l’absentéisme au travail, il est primordial d’en mesurer le progrès.


Vous souhaitez mettre en place des solutions pour réduire l'absentéisme au sein de votre entreprise de BTP ? Contactez-nous !

Nicolas Dubois
Une question en paie ou gestion sociale ?

Spécialistes du BTP, les équipes du pôle Gestion Sociale de BRZ sont disponibles pour vous aider.


BRZ France SAS est une entreprise de