Formulaire de contact
Carrière
Actualités

Avec la fusion AGIRC-ARCCO

la cotisation GMP disparaît


Avec la fusion AGIRC-ARCCO qui entre en vigueur au 1er janvier 2019, la cotisation GMP
(Garantie Minimale de Points) disparaît
.
Mais deux nouvelles cotisations font leur apparition.

Focus sur ces deux nouvelles cotisations.


Définition


La GMP était une cotisation forfaitaire versée par l'employeur. Elle permettait aux cadres ayant des revenus inférieurs au plafond de la sécurité sociale (ou qui dépassent de peu ce dernier) d'obtenir au moins 120 points de retraite complémentaire par année. Son montant était revu une fois par an par le conseil d'administration de l'AGIRC. 

Cependant, à compter du 1er janvier 2019, cette cotisation disparaît et laisse place à deux nouvelles cotisations.
 

Les deux nouvelles cotisations


1. Contribution d’Equilibre Général (CEG),

La contribution d’équilibre général (CEG) permet à la fois de compenser les charges résultant des départs à la retraite avant 67 ans et d’honorer les engagements retraite des personnes qui ont cotisé à la GMP. La répartition de cette cotisation est la suivante.
•    Tranche 1 : 0,86% (part salariale) et 1,29% (part patronale);
•    Tranche 2 : 1,08% (part salariale) et 1,62% (part patronale).
 

2. Contribution d’Equilibre Technique (CET)

La contribution d’équilibre technique ne s’applique qu’aux salariés ayant un salaire supérieur au plafond mensuel de la Sécurité sociale. Elle est prélevée sur la tranche 1 et 2, au taux de 0,14% (part salariale) et 0,21% (part patronale).
 


Pour connaître tous les impacts de la fusion AGIRC ARRCO


Contactez notre équipe spécialisée dans la paie et gestion sociale du BTP

JE SOUHAITE CONTACTER LE SERVICE PAIE

CONTACT - PÔLE SOCIAL

Profitez dès maintenant de l'expertise de notre pôle social BRZ.
Nous sommes à votre écoute.